Amphibiens



Je nage dans un rêve en couleur Parallèle et meilleur La psychose et l’inhibition N’ont aucune définition

Le bonheur est sous-marin Loin des clameurs des terriens Et l’froid qui traverse les os Cesse de surprendre Dans les méandres Planctons ensemble

Et on peut respirer dans l’eau Nos gestes sont lents et gros Et on communique sans parler Du poids d’la légèreté

à nous les profondeurs Les répits et les jours meilleurs Et j’entends ce que tu penses Dans ce silence L’indifférence N’a plus de sens

AMPHIBIENÊTRESOCIALAMBICHROMATE

Et on habite pleinement l’abysse Toi sirène et moi écrevisse Et la lumière danse en fragments L’espoir du firmament

Et la quiétude AAQUATIQUE Remplace le fardeau du fric Et le rêve est amphibien Jusqu’au matin Le même refrain Du quotidien

BICHROMATRICIDÉRAËLVIS

Mais je sais que tu penses à la terre Aux bipèdes créatures étranges Et même dans les rêves je souffert Mon malheur s’auto engendre

Les algues sont plus vertes chez l’voisin Les poissons qui mangent dans ta main Vont connaître les joies de l’hameçon Les profondeurs et les jours meilleurs Tourbilloneront Demain à la même heure

AMPHIBIENÊTRESOCIALAMBI- CONCAVIARPONNÉBULEUSE