Le Chêne Et Le Roseau



Pauvre petite créature que la nature a dépourvu de force et d'ardeur qu'un seul léger murmure vous procure un sentiment de peine et de peur regardez-moi, tel le roc rien ne m'émeut, rien ne me provoque et de surcroît, mon nom est roi si vous vous réfugiez sous mon aile, vos souffrances ne seraient éternelles mais les vôtres se dévoilent au torrent le destin, pour vous est aberrant cessez de compatir pour moi votre pitié est veine alors qu'approche votre trépas je peux plier, mais ne romps pas a défaut de certaines qui, sûrement, invincibles se croient vous pouvez bien vous tenir droit sans vous méfier de celle qui, un jour, du mal vous fera vous pensez que frêle, je sois même si ce n'est du quel l'arrogance vous perdra buis buis vous ne savez quelle est la fin de cette histoire pleine de chagrin un cri accourt de l'horizon fait de vos ôtes, sa direction non sans efforts, de tout son corps si brute, si fort: roseau se tort le cri insiste, le chene resiste, souffle persiste, colosse desiste celui qui se croyait si fort réside maintenant parmi les morts-la, est bien pris qui croyait prendre.

Autor: Despised Icon